Le bilan thermique : crucial avant le début des travaux - mon attestation rt 2012, etude thermique rt2012,

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Le bilan thermique : crucial avant le début des travaux

Le bilan thermique : crucial avant le début des travaux

Dépenser moins et profitablement, est possible lors de travaux de rénovation de l'isolation d'une habitation. Effectuer un bilan énergétique est un moyen efficace de faire des économies d'argent et aussi d'énergie. Gros plan sur le bilan énergétique.

L'utilité d'un bilan thermique
Le bilan thermique permet d'identifier les pertes thermiques existantes dans un ancien logement où l'isolation thermique n'est pas optimisée. Une fois ces pertes thermiques identifiées, on peut calculer le coût et le taux d'énergie perdus en matière de chauffage ou de climatisation dans le logement. Cela permet alors de connaître les mesures à prendre et d'évaluer l'ampleur des futurs travaux pour les besoins d'une isolation performante.

Les éléments pris en compte
Le bilan établi par le professionnel du métier est le fruit de l'examen de plusieurs éléments : la défaillance au niveau du chauffage, les déperditions de chaleur dans les pièces, l'éclairage, les appareils ménagers utilisés, l'inertie thermique générale du bâtiment, les apports externes des rayonnements solaires à travers les ouvertures et la menuiserie, les types de matériaux utilisés pour la construction du bâtiment et la température extérieure de base. Tous ces paramètres permettront de définir l'isolation thermique nécessaire. Le professionnel dresse alors un rapport détaillé concernant les futurs travaux en donnant entre autres, des conseils pratiques et une liste de matériaux à utiliser.

Pour trouver les matériaux performants pour l’isolation thermique de l’habitat, n’hésitez pas à visiter ce site.

Les étapes d'un bilan thermique
Les spécialistes du bilan thermique repèrent les endroits intérieurs et extérieurs susceptibles de pertes thermiques tels que les murs, sols et huisseries, pour pouvoir calculer leur résistance thermique. Puis, ils relèvent les surfaces susceptibles de déperdition de chaleur pour pouvoir calculer le coefficient de déperdition du bâtiment. Enfin, ils terminent avec le calcul des besoins en chauffage. Les résultats sont obtenus à partir de différentes formules mathématiques dédiées au bilan thermique.


 
Copyright 2015. All rights reserved.
Retourner au contenu | Retourner au menu